La présidente de la Confédération à la cérémonie de commémoration de la libération d’Auschwitz

Berne. Des survivants de la Shoah, des rabbins et des représentants de confessions chrétiennes ont commémoré mardi le 70e anniversaire de la libération du camp de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau. La présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, représentait la Suisse à la cérémonie officielle en Pologne. Le matin, elle a reçu à Berne le dernier volume d’un recueil de mémoires de survivants suisses de la Shoah.
Cérémonie de commémoration de la libération d’Auschwitz, 27.01.2015
La présidente de la Confédération avec Gabór Hirsch, rescapé suisse de la Shoah, lors d’une rencontre à Auschwitz (Photo: DFJP)

La cérémonie organisée par le musée d’Auschwitz-Birkenau et le Conseil international d’Auschwitz, qui s’est déroulée l’après-midi sur les lieux de l’ancien camp de concentration et d’extermination, était placée sous le patronage du président de la Pologne, Bronisław Komorowski. Le programme comprenait une allocution d’ouverture du président polonais, des interventions de survivants de la Shoah et des prières chrétiennes et juives, notamment "El male rahamim", en souvenir des victimes.

La présidente de la Confédération rencontre des survivants suisses de la Shoah

À la fin de la cérémonie, les chefs des délégations officielles, parmi lesquels la présidente de la Confédération, ont allumé des bougies devant le monument aux victimes à Birkenau. Selon les organisateurs entre 250 et 300 survivants ont participé à la cérémonie. En marge de la manifestation, Madame Sommaruga a rencontré Monsieur Gábor Hirsch, fondateur et ancien président de l’association des rescapés de la Shoah vivant en Suisse.

"Jamais nous ne devons oublier la signification d’Auschwitz. La Seconde Guerre mondiale et la Shoah remontent à 70 ans. Il y a de moins en moins de gens qui se souviennent de cette époque et c’est à nous, les générations nées après la guerre, de garder intact le souvenir de cette période extrêmement sombre de l’histoire européenne", a dit la présidente de la Confédération.

Mardi matin, à Berne, avant son départ, Simonetta Sommaruga a reçu les derniers volumes d’une série de publications de mémoires de survivants de la Shoah vivant en Suisse. Ces témoignages sont publiés depuis 2008 par l’association des rescapés de la Shoah en Suisse, avec le soutien de la Confédération.

Engagement de la Suisse pour la reconnaissance des souffrances

Selon les estimations, plus d’un million de personnes ont été assassinées entre 1940 et 1945 dans le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau par le régime national-socialiste. Le camp a été libéré par des soldats de l’Armée rouge le 27 janvier 1945, dans les premières heures de l’après-midi. En 2005, l’ONU a décidé que le 27 janvier serait proclamé tous les ans Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

Depuis 2004, la Suisse fait partie de l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA), une organisation intergouvernementale dont l’objectif est de préserver la mémoire de la Shoah. En 2013, la Suisse a versé environ 1,2 million de francs à la Fondation Auschwitz-Birkenau pour la préservation du site de l’ancien camp.

La Suisse se reconnaît sans réserve dans la Déclaration de Stockholm, adoptée dans le cadre de l’IHRA. Les huit points de la déclaration décrivent la responsabilité des États de continuer la recherche au sujet de la Shoah et de commémorer les victimes. La semaine dernière, les États membres de l’IHRA ont rappelé les objectifs et les valeurs de la Déclaration de Stockholm.

Liens

Dernière modification 27.01.2015

Début de la page

Contact

Service de communication du DFJP
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
T +41 58 462 18 18
F +41 58 462 40 82
info@gs-ejpd.admin.ch

Imprimer contact

https://www.nkvf.admin.ch/content/ejpd/fr/home/actualite/news/2015/2015-01-27.html